Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BTS Aménagements Paysagers  Bougainville

BTS Aménagements Paysagers Bougainville

Informations sur la formation du BTS Aménagements Paysagers et sur le domaine de l'aménagement des espaces.


Il était une forêt

Publié par c chanau sur 28 Octobre 2012, 08:42am

Catégories : #Reco des végétaux

Les arbres règnent encore sur les dernières forêts primaires tropicales. Wild-Touch lance la réalisation d’un grand film de cinéma et d’un projet cross média ambitieux.Voici une présentation de Thibaud Syre et de son projet :
Je m’appelle Thibaud Syre, j’ai 25 ans et je pense avoir un de ces parcours atypique, mais tellement savoureux ! Je suis passionné du monde végétal depuis plus de 10 ans, et de botanique depuis 6 ans. Je me suis orienté vers des études dans ce domaine avant de réaliser que je préférerai suivre cette voie en amateur. J’ai donc décidé de faire grandir mon savoir botanique auprès de grands hommes tels Francis Hallé, Philippe Danton, mais aussi d’institutions reconnues comme le Jardin botanique alpin du Lautaret et la Faculté de Grenoble.
Au fil des mois, la problématique de la sensibilisation et de la transmission de ce savoir m’a particulièrement intéressé. J’ai donc décidé de répondre humblement à cette facette de la botanique.
En peu de temps, les mots de Francis Hallé m’ont orienté vers les forêts tropicales. Et me voilà en mars 2011 en Guyane, camera au point, pour filmer le regard du botaniste. Avec de la patience et de la conviction, j’ai tourné pendant 3 mois dans la station des Nouragues. Je voulais sortir un documentaire botanique, montrant la forêt non pas comme un décor, mais comme le plus bel acteur d’un environnement unique. J’ai bon espoir de pouvoir le présenter d’ici la fin de l’année.
Voilà un peu l’histoire de ces images.
Commenter cet article

Ap5 28/10/2012 19:11



 











Aujourd'hui, les étudiants de l'ENSNP sont en grève pour revendiquer le dépôt d'un rapport d'étape à la Commission des Titres d'Ingénieurs, comme prévu dans le projet initial de notre
école. Je sais que vous ne serez pas insensible à ce que les changements qui nous sont imposés impliquent.
Aujourd'hui, cette école d'ingénieurs de la nature et du paysage (et pas seulement du paysage) est poussée à perdre son titre et sa pédagogie, sous la pression d'un ministère qui veut
uniformiser rapidement les écoles et les formations dans un diplôme d'état de paysagistes, au détriment de pédagogies innovantes et singulières, au détriment de l'avenir de nos
territoires.
La pédagogie particulière de l'ENSNP développe l'idée que le paysagiste de l'avenir doit être formé en cinq ans d'études continues, et qu'il doit associer à son métier, d'une part la
connaissance de l'espace, de ses techniques de représentation, des sociétés, de la communication, de l'économie et de la politique ; d'autre part une connaissance de la botanique et
des végétaux, de la pédologie, de l'hydrologie, de la géographie et d'autres sciences de l'ingénieur qui nourriront son métier futur. L'aménageur et le paysagiste de demain ne doivent
plus dessiner les projets sans conscience des fonctionnements de l'espace vivant sur lequel ils interviennent. L'aménageur et le paysagiste de demain doivent avoir une conscience
large du monde et de ses phénomènes pour que l'homme puisse s'y associer et non s'y imposer aveuglement.
Le projet pédagogique qui nous est aujourd'hui imposé avec la perte de notre titre d'ingénieur, concourt à la perte d'une diversité nécessaire dans les formations. Il fait faire
marche arrière à notre profession et aborde le paysage dans un référentiel de seulement trois ans, cela sans profondeur pédagogique et sans les spécificités de notre futur métier et
de nos futurs responsabilités face au monde.
Je vous adresse ci-joint quelques photos de nos manifestations, notre communiqué de presse et une lettre de Jean-Christophe Bailly, enseignant à l'ENSNP, qui exprime avec justesse ce
pour quoi nous nous élevons aujourd'hui face aux pressions ministérielles.
Je me permet de vous solliciter en espérant que vous accepterez de nous soutenir en signant la pétition lancée dimanche 28 octobre à 16h30 dont je vous met le lien ci-contre: http://aiep.asso.fr/?p=996
Très cordialement,


etudiantsensnp@gmail.com "


-mail envoyé depuis l'école occupée-






Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents